Quels écouteurs pour courir ?

Quels écouteurs pour courir ?

Vous êtes adepte de la course à pied. Récemment, vous avez découvert que vos performances sont meilleures lorsque vous courrez en écoutant de la musique, un podcast ou la radio. Vous souhaitez exploiter cette spécificité pour dépasser vos limiter, pour augmenter votre vitesse maximale aérobie (VMA). Voici quelques recommandations.

Ailettes et tour d’oreille

meilleur écouteur

Lire également : 5 accessoires running pas cher pour courir la nuit en sécurité

Vous vous entraînez dur, car vous participez prochainement à un marathon (par exemple : le Marathon de la Loire ou les courses du Seine-Marathon 76 ou encore le Marathon Seine-Eure). Votre concentration doit-être maximale au cours de vos séances d’entraînement. La musique vous y aide, encore faut-il que vous trouviez les meilleurs écouteurs. Choisissez entre des écouteurs « ailettes » et des écouteurs « tour d’oreilles ». Vous pouvez trouver des écouteurs dotés à la fois d’ailettes et de tour d’oreilles. C’est l’option idéale si vous avez du mal à choisir entre les deux.

Le confort n’existe pas en dehors de ces trois modèles. Pire, les autres types d’écouteurs pourraient vous gêner. Ils vont donc freiner votre progression au lieu de l’accélérer. La raison, vous l’avez peut-être devinée. Parce qu’ils manquent de stabilité, ils risquent de tomber sur vos épaules à chaque foulée. Vous perdez alors du temps, car vous ralentissez chaque fois que vous les remettez en place. Les ailettes, fabriquées en silicone, s’incrustent solidement au sein de chaque oreille, plus précisément dans les pavillons. De ce fait, elles sont stables et bien fixées. Quant aux écouteurs « tours d’oreilles », ils longent les contours des oreilles avant de se coller contre elles. Ils bénéficient donc d’un excellent maintien. Les foulées ne sont pas susceptibles de les arracher de vos oreilles. Enfin, privilégiez les écouteurs Bluetooth.

Dans le meme genre : Les accessoires de running qui vont changer votre expérience de course

Sueur et pluie

le Marathon de Paris

Lors d’un run, les coureurs transpirent abondamment. Certains continuent leur entraînement sous la pluie. Chaque séance compte s’ils souhaitent avoir d’excellents résultats, surtout s’ils planifient une participation à un trail. Ce dernier est un sport exigeant et difficile. Pour s’en sortir, il faut faire preuve d’assiduité, de constance, d’endurance lors de sa préparation. En étant assidu aux entrainements (donc, on n’en manquant aucun), on gagne en endurance. Quant à la régularité, elle fait gagner en force et en résistance. Ce sont des passages obligés pour terminer vainqueur lors des compétitions, ou du moins, pour atteindre les premières places. Quand on est passionné de courses à pied, l’idée de devoir faire des sacrifices n’effraie pas. Au contraire, elle suscite l’espoir de remporter des épreuves prestigieuses comme le Marathon de Paris.

Pour en revenir aux écouteurs, ils font désormais partie de l’équipement des amoureux du running. Le deuxième critère de choix, après ceux précisés au 1er paragraphe, c’est leur capacité à résister à l’eau de pluie et à la transpiration. Ni la pluie ni la sueur ne les endommage. Vous comprenez alors que tous les écouteurs ne conviennent pas aux séances de courses. Vous devez choisir ceux qui sont conçus à cet effet. Lorsque vous les achetez, précisez tout de suite au vendeur l’usage que vous allez en faire ainsi que vos exigences. Les écouteurs pour les adeptes de courses à pied en France favorisent les écouteurs dont les trous acoustiques présentent une spécificité : ils sont recouverts de membranes en tissus. C’est ce montage spécial qui explique leur résistance à l’eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*